Edit
Audit Gratuit

Taux attractifs, flexible et non-dilutif : l'emprunt bancaire a tout pour plaire.

L’emprunt bancaire est un outil de financement particulièrement adapté pour les entreprises et leurs dirigeants. Hélas, ces dernières années, le contexte réglementaire a un peu changé la donne. Bâle III, les entrepreneurs ne lui disent pas merci !

La solution

Emprunt bancaire

Introduction

Le concours bancaire est sans nul doute un inévitable du plan de financement des entreprises. S’il s’obtenait de façon assez systématique par le passé, l’exigence des établissements de crédit s’est renforcée ces dernières années. 

Nous aidons votre conseiller à mieux comprendre les atouts de votre business model et vous donnons les clefs pour faire de la banque un partenaire sur le long terme. 

Scroller pour découvrir
les étapes de notre accompagnement

Mission

En premier lieu, une vision précise de votre entreprise et de vos projets à financer nous permet de construire une stratégie adéquate.

01

Mission

Notre équipe met en perspective votre situation et vos souhaits pour fixer une roadmap cohérente pour obtenir votre financement.

02

Mission

Nous traduisons en chiffres, charts et mots vos hypothèses business. Nous rédigeons des documents convaincants pour décrire votre histoire.

03

Mission

Après un premier ciblage, nous adressons les établissements bancaires les plus pertinents pour votre projet. Nous sommes systématiquement à vos côtés pour défendre votre dossier.

04

Mission

Nous restons en relation avec l’ensemble des interlocuteurs interrogés pour accélérer le traitement de votre dossier. Lorsque vos offres sont émises, nous prenons le temps de les lire. Intégralement. Y compris les petites lignes.

05

Mission

Jusqu’à ce que les fonds soient sur votre compte, nous veillons à répondre rapidement à toutes les demandes de votre (future) banque. Notre objectif, ne surtout pas vous faire perdre de temps.

06

En pratique :

Vos questions !

Introduction

Dans l’absolu, obtenir un prêt bancaire semble une évidence pour les entrepreneurs. Pourtant crise financière et réglementation européenne ont quelque peu corsé les choses. Les banques ont été et sont toujours très sollicitées. Après une phase d’euphorie sur fond de financement d’entreprises technologiques (et quelques déconvenues rencontrées), elles sont désormais plus prudentes dans leur analyse du risque. 

La banque est une entreprise au business model singulier. Son activité est principalement organisée autour d'une mission : financer l'économie.  

Quelles sont les ressources des banques ? 

Les ressources de la banque (le passif) sont constituées d'un capital permanent (actions émises et réserves), des fonds correspondant aux obligations et autres titres financiers qu'elle émet, mais aussi des dépôts de ses clients.

En tant que "caissier" de ses clients, la banque réalise chaque jour pour eux des opérations au crédit ou au débit. La somme de l'ensemble de ces mouvements est évaluée chaque jour. Les établissements bancaires échangent ensuite le solde net de ces opérations. C'est ce qu'on appelle la "compensation".

Quelles sont les charges des banques ? 

Outre les charges de fonctionnement inhérentes à toutes les entreprises, l'actif des banques est en grande partie constitué par son activité de crédit. En d'autres termes, la banque prête de l'argent. Cependant chaque opération présente un risque de non-remboursement. Pour s'en prémunir, la banque demande des garanties et exige une assurance.

En fonction de votre activité, de l'allocation de votre enveloppe de crédit ou de la durée de votre besoin, les solutions de crédits ne seront pas les mêmes. En général, on classe les crédits en 3 grandes familles. Ils se distinguent par leur durée de remboursement : court, moyen ou long terme. 

Le crédit court terme.

Les solutions court terme sont plutôt de nature à financer l'exploitation de l'entreprise. Elles prennent la forme de crédit de trésorerie ou de mobilisation de créance client. Leur coût est extrêmement variable d'un établissement à l'autre et d'un produit à l'autre. Leur durée n'excède pas deux ans. 

Le crédit moyen ou long terme.

Les solutions de crédit moyen et long terme peuvent financer une part d'exploitation, mais elles sont généralement plutôt à visée d'investissement. En fonction de votre activité, vous pouvez prendre l'investissement dans un sens large : recrutement, commercialisation, marketing, international et parfois même R&D. 

D'autres solutions de crédit.

Si vos enjeux d'investissement sont d'ordre matériel et immobilier, votre banque pourra également vous parler de crédit-bail. Sur de gros investissements, c'est une solution qui peut présenter de nombreux avantages.

Enfin, si votre activité se développe et que vous envisagez une opération de croissance externe, vous pouvez opter pour le LBO (Leverage Buy Out). C'est un montage financier qui paraît plus complexe qu'il ne l'est. Nous serons ravis de vous le présenter. 

Pour limiter son risque principal, la banque dispose de plusieurs solutions. Parmi elles, garantie et caution, qui sont souvent confondues. 

La caution.

La caution est un tiers (personne physique ou morale) qui prend l'engagement de rembourser une créance en cas de défaillance du débiteur initial. Elle peut être simple ou solidaire. Dans le cas des prêts d'entreprise, la banque peut exiger du ou des dirigeants qu'ils se portent caution sur leurs biens propres. S'il est sollicité, l'acte de cautionnement ne doit pas être pris à la légère. Vous pouvez tout à fait négocier les clauses et modalités de sa mise en oeuvre. 

Les garanties.

La garantie est une couverture en risque qui peut prendre plusieurs formes. La plus connue est la forme assurantielle réalisée à l'appui d'un organisme de garantie. Moyennant un pourcentage du montant de votre emprunt, l'organisme s'engage à couvrir une partie du prêt consenti en cas de non-remboursement. L'organisme de garantie le plus commun en France est Bpifrance mais il en existe d'autres. 

Moins exposé, bien que tout aussi valable, le nantissement ou le gage sont un autre type de garantie. Le premier concerne des biens immatériels (titres, fonds de commerce, marque) tandis que le second concerne des biens matériels. 

L'assurance.

Si votre activité peut présenter un risque pour la banque, votre situation personnelle également. Pour s'en prémunir, la banque vous demandera de souscrire une assurance emprunteur. Cette dernière prendra le relais si vous êtes "physiquement" empêché de poursuivre votre activité. Votre assurance doit couvrir 100% du montant de votre emprunt, mais sa quotité est modulable et elle peut être répartie sur plusieurs co-emprunteurs. Comme pour un prêt immobilier.

En savoir plus

Banque & data

0 Md€
montant des encours
de crédit en France (fév. 2021)
0 %
tx moyen des emprunts
de moins de 1M€.
0 %
Les PME sont les bénéficiaires
majoritaires de l'emprunt.
0
en cours de crédit
moyen des PME
Bonjour.

Vous souhaitez maximiser vos chances de crédit ? Notre équipe vous aide à identifier les meilleurs partenaires bancaires et à obtenir l’enveloppe budgétaire dont vous avez besoin. Remplissez ce court questionnaire, nous vous recontactons rapidement. 

Les données que vous nous transmettez nous sont nécessaires. Nous les utilisons pour vous recontacter ainsi que pour vous présenter nos offres et nos services. Vous pouvez à tout moment vous désabonner de nos communications. Les conditions de désabonnement sont disponibles dans notre Politique de confidentialité. Nous sommes par ailleurs engagés dans une réflexion ambitieuse en faveur d’un numérique responsable, c’est pourquoi nous limitons au maximum nos communications marketing.