La France, deuxième pays européen ayant levé le plus de fonds en 2023.

Avec 9 Md€ levés, l’année 2023 a été marquée par une baisse du montant levé par la French Tech. Alors qu’il s’établissait à 13,6 Md€, un record, en 2022, les startups françaises font preuve d’un dynamisme et d’une résilience importante puisque  le montant global est près de deux fois supérieur au niveau d’avant pandémie. Dans le détail, on constate même une hausse du nombre d’opérations sur une année, passant de 914 à 1 010 sur un an. Avec une French Tech innovante, la France reste le deuxième pays européen, battue par la Grande-Bretagne mais devant l’Allemagne, en matière de levées de fonds. 

Le baromètre des levées de fonds réalisé, chaque année, par In Extenso Innovation Croissance, ESSEC Business School et France Angels permet de faire l’état des lieux du secteur. En 2023, la French Tech a fait preuve de dynamisme dans un contexte global difficile. En effet, le montant global récolté est en baisse par rapport à 2022. Cependant, le nombre d’opérations réalisées à augmenter et la France reste le 2ème pays européen concernant les levées de fonds, preuve une fois de plus de l’intérêt portée par les investisseurs aux nombreux projets innovants développés sur le territoire. Le bilan européen est semblable à la France. Avec 51 Md€ levés le cumul est en baisse mais le volume de deals en progression de 14%.

Les succès 2023 : l’amorçage et les startups de l’énergie

Deux grandes tendances sont à retenir de ce baromètre :

  • Les investisseurs se sont massivement tournés vers des startups en phase d’amorçage. En effet, le nombre d’opérations à destination de ces jeunes startups a progressé de 35 % par rapport à 2022. Cette réorientation des investisseurs vers des levées inférieurs à 1 million d’euros a eu pour conséquence une réduction du nombre de méga-levées, supérieures à 100 M€. Malgré cela, l’année fut marquée par la levée de fonds historique réalisée par Verkor, société grenobloise, de 850 M€ pour son projet de gigafactory de batteries.
  • En France, sur le podium des secteurs d’activité les plus prisés, nous retrouvons l’énergie/Cleantech, le logiciel/software et enfin la santé. Respectivement, ces 3 secteurs captent 30%, 20% et 14% des financements de l’année. Domaine majeur en 2022, la Fintech quitte le Top 3. Le secteur de l’énergie/Cleantech a été particulièrement convoité en 2023, aussi bien en France qu’en Europe. La décarbonation des transports, la production de l’énergie, le traitement et la valorisation des déchets sont au cœur des préoccupations sociétales actuelles d’où l’intérêt des investisseurs. Ainsi, cet industrie a vu son financement être multiplié par 12 en 5 ans. On constate également une progression de 50% sur les 2 dernières années. A noter, l’IA générative ne figure pas sur le podium 2023. En revanche, ce secteur a marqué l’année avec une forte montée en puissance des financements.

La montée en puissance de la Région Auvergne – Rhône-Alpes

En France, c’est la région Île-de-France qui occupe une nouvelle fois la 1ère place du classement régional. À elle seule, la région concentre près de 60% de montants collectés. Néanmoins, cette tendance évolue puisqu’en un an, le montant collecté est en recul de 50%. À la 2ème place, la région Auvergne – Rhône-Alpes réalise une forte percée. Le dynamisme de ce territoire est porté par la levée de fonds historique de la société Verkor. Dans la suite du classement, nous retrouvons la région PACA, l’Occitanie ainsi que la Nouvella-Aquitaine.